Archive:


Le dompteur de lions

Auteur : Camilla Läckberg

Edition : Actes Sud

Prix : 23 €

 

Une jeune fille, disparue depuis quatre mois, réapparaît sur une route enneigée, aussitôt renversée par une voiture, elle ne survivra pas et ne pourra donner d’information sur le ravisseur en série qui enlève et mutile des jeunes filles dans la région. Patrik Hedström enquête et, comme d’habitude, sa femme écrivain, Erica Falck, toujours débordée par ses jumeaux, se mêle de l’enquête et se met en danger ! La construction du livre est semblable aux autres romans de Camilla Läckberg, les personnages, toujours pris dans un quotidien complexe, mais l’auteur excelle dans ce registre, ses personnages sont attachants, proches de nous et ce roman-là est particulièrement bien ficelé et réussi ! Nous n’allons pas bouder notre plaisir !

Zack

Auteurs : Mons Kallentoft & Markus Lutteman

Edition : Série noire Gallimard

Prix : 20 €

 

Voici, orchestré par un tandem suédois coutumier du genre, le premier volet d’une série à suspens ; un premier opus qui tape d’emblée très fort. Excellemment construit dans la veine du polar nordique : critique sociale, actualité politique et recettes du thriller américain. Zack, le héros qui donne son nom au roman, est un jeune homme attachant qui va devoir soulever des montagnes pour trouver la paix intérieure (la métaphore herculéenne n’est pas anodine…). Car c’est pour tenter de retrouver l’assassin de sa mère (policière exécutée pendant une mission) que Zack est entré à son tour dans la police. Le récit débute lorsqu’il intègre une unité d’élite de Stockholm. La jeune recrue excelle dans la résolution d’affaires ultra complexes. Mais il doit composer avec ses excès irrépressibles qui ne calment en rien sa colère profonde : Virées nocturnes dans des lieux interlopes et addiction à l’héroïne.

La réussite de ce polar très sombre réside aussi dans la galerie de personnages qui entoure le héros : Son binôme féminin d’origine kurde, son ami d’enfance, resté du mauvais côté de la barrière mais toujours fidèle ; le vieil inspecteur aveugle, redoutable dans les interrogatoires… Un rythme frénétique et une tension extrême constituent les éléments de base d’un mode de narration bien dans notre époque. Une réussite totale !

Tokyo vice

Auteur : Jake Adelstein

Editions : Marchialy

Prix : 21 €

 

Jeune journaliste américain  en poste à Tokyo au début des années 90, Jake Adelstein ne sait pas encore dans quel guêpier il va s’enfoncer en débutant un reportage sur les Yakuzas. Une chose est sûre, le lecteur peut le remercier. Il a entre les mains un livre époustouflant, à mi-chemin entre le polar mafieux et l’enquête journalistique.

Les dix années qu’il passe au contact de ce milieu pour le moins interlope et sans pitié ne vont pas l’épargner. Au fil des mois il crée des liens privilégiés avec certains pontes de la mafia japonaise, rend malgré lui de menus services aux uns contre quelques tuyaux aux autres… Résultat, le trop tendre ricain est rapidement dépassé par les évènements. Car sa posture de neutralité ne tient pas longtemps à force de manœuvrer sur la frontière du crime. Cette dimension initiatique donne au roman un intérêt supplémentaire. Jake Adelstein possède aussi un atout non négligeable, l’humour. Le récit souvent anxiogène s’en trouve alléger. « Accessoirement »,  il sauve son auteur plus d’une fois !

L’enquête principale s’attache à dérouler un écheveau apparemment inextricable : Une série de  disparitions de prostituées étrangères qui ne semble pas passionner la police tokyoïte. Adelstein creuse son sillon en solo. Se faisant, il nous révèle les arcannes opaques du système qui régit le monde des yakuzas. Jusqu’au jour où il démasque l’un d’eux…

Sur un rythme calqué sur le tempo d’un thriller haletant et un style direct rendent ce roman autobiographique passionnant de bout en bout.

Fin d’été

fin eteAuteur : Johan Theorin

Edition : Albin Michel

Prix : 22.90 €

Une île en Suède, Gerlof, un vieux marin à la retraite qui y vivait enfant et y revient (pour régler ses comptes ?), La famille Kloss, de riches propriétaires pas vraiment sympathiques… une histoire de revenant puis de vaisseau fantôme ! Un polar à la suédoise, envoûtant en diable (au sens propre et figuré !)

Le garçon qui ne parlait pas

garcon qui parlait pasAuteur : Donna Leon

Edition : Calmann-lévy

Prix : 21.50 € 

Le Commissaire Brunetti enquête en marge de son travail car personne ne s’intéresse à la mort suspecte d’un garçon sourd muet, c’est sa femme, Paola qui s’inquiète de la vie et la mort de ce garçon qu’elle croisait parfois et qui semble n’avoir aucune existence légale à Venise… Pourquoi ? Intrigue lente et glauque comme les eaux des canaux de Venise où se passent les romans Donna Leon : ce livre, comme le précédent (« L’inconnu du grand canal »), souffre d’un problème de traduction, en effet la nouvelle traductrice* de l’auteur semble, pour l’instant, ne pas arriver à donner de la fluidité au texte et le lecteur souffre ! L’occasion de prendre de conscience de l’importance du travail du traducteur !

* Gabriella Zimmermann remplace le précédent traducteur en français de Donna Leon, William Olivier Desmond,  décédé en 2013.

Toutes les vagues de l’océan

vagues océanAuteur : Victor del Arbol

Edition : Actes sud

Prix : 23.80 €

Extraordinaire polar épique et historique, un chef d’œuvre à lire absolument pendant les vacances, même si certains passages sont insoutenables !

Une jeune femme semble s’être suicidée, auparavant son enfant avait été enlevé et noyé et un mafieux russe sauvagement assassiné, les causes de ces évènements plongent dans les racines de l’histoire espagnole agitée du XXème siècle à travers la vie tumultueuse de son père un révolutionnaire espagnol !

Enterrez vos morts

enterrez vos mortsAuteur : Louise Penny

Edition : Actes sud

Prix : 21.80 €

Un excellent Louise Penny, peut-être l’un des meilleurs, et trois histoires pour le prix d’une :

Armand Gamache, blessé dans sa chair et traumatisé par une opération policière qui s’est terminée dans un bain de sang, soigne ses douleurs physiques et morales en séjournant à Québec et en décryptant pour se changer les idées l’étonnant assassinat d’un archéologue obsédé par la recherche de la sépulture de Champlain. Parallèlement il renvoie l’inspecteur Jean-Guy Beauvoir refaire l’enquête terminée dans « Révélation brutale » ! En effet Armand Gamache est faillible… et il y gagne en profondeur… Construction sophistiquée et atmosphère glaciale en prime !

 

Tous les démons sont ici

démons iciAuteur : Craig Johnson

Edition : Galmeister

Prix : 23.50 €

Toujours l’invincible Walt Longmire, un vrai dur qui se confronte à Raynaud Shade, un dangereux sociopathe évadé qui laissent des hordes de cadavres sur son passage et à un terrible blizzard dans les Bighorn Mountains (Wyoming) ! Une épopée infernale qu’il affronte avec pour seule protection, La divine comédie de Dante et quelques fantômes indiens… Ébouriffant !

Corps subtils

corps subtilsAuteur : Norman Rush

Edition : Rivages

Prix : 21 €

2003, Douglas vient de mourir, la bande de ses amis d’université, quasiment ses disciples de l’époque, arrivent pour son enterrement dans sa propriété au milieu de nulle part… Ils étaient inséparables et idéalistes que sont-ils devenus ? Douglas avait probablement mal tourné la page quant à Ned, le héros, c’est le seul qui croit encore à tous les combats et lutte…. Sa jeune nouvelle femme le rejoint, c’est sa période d’ovulation et ils désirent absolument un enfant… Il faut à tout prix qu’ils fassent l’amour et ce n’est pas simple ! Cela donne des scènes complètement loufoques, des rapports humains où chacun montre ses fragilités… c’est en même temps drôle et profond !

Du sang sur la glace

Auteur : Jsang sous glaceo Nesbo

Edition : Gallimard

Prix : 14.90 €

 

 

Dans la peau d’un tueur à gages sans scrupule, jusqu’au jour où son patron, le roi de la pègre locale, lui demande de tuer sa femme qui le trompe. Mais le tueur a un cœur d’artichaut et il en tombe malencontreusement amoureux ! Comment va-t-il se sortir… ou pas…  de cette situation inextricable ?

Next page →