Si le rôle de la mer est de faire des vagues…

Auteur : Kim Yeon-su

Edition : Philippe Picquier

Prix : 19.50 €

 

Voici un roman qui nous transporte sur la crête d’une vague. Une écriture tout en finesse, qui décrit la fragilité des êtres et leur équilibre précaire. Un livre qui évoque également les existences qui bifurquent pour un rien. Camilla, la jeune héroïne de ce roman reçoit le jour de ses 21 ans six cartons. Ils sont bien lourds, au sens figuré comme au sens propre… Car Camilla la jeune coréenne a été adoptée peu après sa naissance par une famille américaine. Dans ces cartons elle trouve un tas d’objets hétéroclites qui lui apporte plus d’interrogations que de réponses. Une photographie va l’intriguer plus que tout : elle représente une jeune fille souriant à l’objectif et tenant un bébé dans ses bras. Elle apprend qu’il s’agit de sa vraie mère. Camilla retourne sur les traces effacées de son passé, dans cette petite ville côtière d’une Corée inconnue d’elle. Qui était cette jeune mère d’à peine 16 ans ? Pourquoi tant de secrets autour d’elle ? Pourquoi ce mystère sur l’identité de son père ?

Au fil de son voyage, la quête de ses origines va peu à peu lever le voile sur une existence étrangère et familière à la fois. Paradoxalement, c’est de cette ambiguïté que Camilla va combler les vides de son histoire. Beaucoup d’émotion dans la lecture de ce beau roman, bouleversant, riche et mystérieux.


Genre: littérature