Manuel à l’usage des femmes de ménage

Lucia Berlin

Ed Grasset

Prix 23 €

On sort heureux et ébloui de la lecture du livre de Lucia Berlin. Heureux d’avoir fait la connaissance de cette auteure extraordinaire, ébloui par la « clarté émotionnelle » avec laquelle elle raconte les instants mémorables de son existence. Lucia Berlin est décédée en 2004, son livre a été publié aux Etats-Unis en 2015. Il rassemble quarante trois nouvelles. Toutes racontent les vies multiples d’une femme formidable que l’on aime d’emblée. Mère de quatre garçons, habitant souvent en mobil home, traversant le pays au grès de ses mariages, exerçant pléthore de métiers dont le point commun est la tendresse qu’elle prodigue aux cabossés de la vie. Enfant, elle a souffert d’une scoliose, adulte c’est l’alcoolisme qui va la corseter.

Il y a les rencontres, les joies, les rires, les amours, mais aussi les sales coups, les douleurs, les déceptions, « la vie réelle » assumée avec humour et dignité. Lucia Berlin, à l’instar des personnages qui peuplent ses courts récits, fait face, et de belle manière. Comme les éclats d’un miroir brisé, elle nous donne à voir un monde sans concession par son écriture tranchante, toujours juste. Dans la nouvelle intitulée Ingérable, le double de Lucia doit trouver la force d’aller acheter sa dose d’alcool avant que ses fils ne se réveillent. L’ainé a dissimulé les clés de la voiture.  Extrait : « Dans la nuit obscure de l’âme les bars et les magasins de vins et spiritueux sont fermés (…). Ne réfléchis pas mon Dieu, ne réfléchit pas à ton état, sinon tu vas mourir de honte, d’une attaque. Sa respiration ralentit. Elle entreprit de lire des titres d’ouvrages de la bibliothèque. Concentre-toi, lis à haute voix. Edward Abbey, Chinua Achebe, Sherwood Anderson, Jane Austen, Paul Auster, ne papillonne pas, ralentis. Arrivée au bout de cette paroi de livres elle se sentit mieux. Elle se releva. » La jeune femme parviendra à ses fins, se calmera avec une gorgée de vodka, de retour  juste à temps pour préparer le petit déjeuner de ses fils.

Le ton de Lucia Berlin est en équilibre entre ombre et lumière, beauté et cruauté. Un livre magnifique à lire absolument !


Genre: Roman