Au commencement du septième jour

 

Luc Lang

Edition Stock

22.50 €

 

On entame la lecture du roman de Luc Lang sur un rythme effréné, rythme qui ne baissera pas en intensité jusqu’à la dernière ligne. Thomas Tixier a connu jusqu’ici un parcours professionnel et sentimental sans accroc, une réussite exemplaire. Sa trajectoire ascensionnelle se brise net quand sa femme est victime d’un accident de la route. Face à l’impensable et aux questions sans réponses (que faisait-elle nuitamment sur cette route ?, pourquoi roulait-elle si vite ?, d’où venait-elle ?, ou allait-elle ?) Thomas va dans un premier temps surmultiplier son énergie pour trouver un sens au malheur qui lui tombe dessus. Mais ce déséquilibre en annonce d’autres, plus intimes. Thomas frôle son propre point de rupture. Pour l’éviter il décide d’aller de l’avant, toujours. Le long voyage qu’il s’apprête à faire sera autant géographique qu’introspectif.

Il y aura d’abord les Pyrénées où il retrouve son frère et des sensations enfouies : la magnificence des montagnes, la vérité simple, brute et immédiate de la nature. Les souvenirs d’une enfance heureuse affluent. Mais la verticalité du paysage ne dévoile pas tous ses non-dits. Et les questions reviennent à l’assaut : Pourquoi sur toutes les photos de famille la figure du père est-elle systématiquement hachurée ?, comment ce même père pourtant berger chevronné a-t-il pu perdre l’équilibre et chuter mortellement ?, pourquoi son frère est-il si dur avec leur mère ? Thomas va éprouver physiquement la montagne en se rendant sur le surplomb d’où est tombé son père. Pour essayer de capter ces vérités qui continuent de se dérober. Il faut partir et poursuivre, plus loin.

En Afrique où Thomas rejoint sa sœur, elle aussi exilée en elle-même. Elle aussi insaisissable jusqu’à la résolution, belle et terrible à la fois, comme la vie qui va. L’inattendu, les odeurs, la poussière du désert mettront Thomas sur la route de sa reconstruction.

On est d’emblée happé par une écriture nerveuse et rythmée, par le style qui ne laisse pas le temps au lecteur de reprendre son souffle. Les personnages apparaissent avec un relief tel que nous partageons les émotions, les souffrances, les peurs et l’espérance qui s’emparent d’eux.


Genre: Roman